Situé à l’Est des Hautes Alpes, le long de la frontière italienne, le Queyras est un massif des Alpes du sud qui bénéficie d’un ensoleillement exceptionnel, comparable à celui de la côte d’Azur.

Le climat y est très sec, ce qui garantit un ciel bleu une grande partie de l’année. C’est là que nous trouvons les forêts de mélèzes, conifères qui à l’automne prennent une couleur jaune incomparable.

Le Queyras a conservé son caractère. C’est le seul massif des Alpes françaises à ne comporter aucune station à proprement parler. Seuls des villages authentiques le parsèment, comme Molines, où nous vous proposons notre appartement dans un environnement calme et reposant.

Molines appartient au parc naturel régional du Queyras, le plus haut parc en altitude moyenne en Europe bien que les plus hauts sommets du massif ne soient pas spécialement très élevés (vers 3200m). Les fonds de vallées montent assez haut et il est possible d’accéder à plus de 2500m ou 3000m facilement.

Le point le plus bas du massif se situe à son entrée, à l’aval du Guil qui est le cours d’eau principal. Il prend sa source sur les pentes du Mont Viso (situé en Italie près de la frontière) et il conflue avec la Durance à Guillestre. Ce point le plus bas se situe à un peu plus de 1000m d’altitude.

La route la plus élevée du massif est celle qui monte au col Agnel (2744m soit le deuxième plus haut col routier de France derrière l’Iseran à 2770m, troisième le plus haut d’Europe derrière l’Iseran et le Stelvio en Italie à 2757m), dans le prolongement de Molines en Queyras en direction de l’Italie. A partir du col il est possible d’accéder, après une marche pas très longue, au pic de Caramantran (3027m) ou au Pain de Sucre (3208m).

Plus généralement, le Queyras c’est le paradis des randonneurs. Le parc naturel régional n’interdit pas la pratique du bivouac et n’interdit pas non plus la présence des chiens sur les sentiers contrairement aux parcs nationaux. Ce qui ne veut pas dire qu’on peut y faire n’importe quoi. Cette liberté permet tous les étés à de nombreux randonneurs de parcourir les innombrables sentiers aux longueurs et difficultés très variées, de la simple promenade au trek de plusieurs jours.

A la limite des communes de Molines et Saint Véran, se situe l’observatoire astronomique du Pic de Château Renard (2931m). Quand on connaît les contraintes d’observation nécessaires pour ces observatoires, cela confirme la qualité de l’atmosphère du Queyras, sec et ensoleillé; et cela confirme également que là-bas la nuit il y fait vraiment nuit. Avis aux amateurs de ciel étoilé donc. D’ailleurs le Queyras est aussi appelé le « pays où les coqs picorent les étoiles ».

Tout au bout de la vallée du Guil, en remontant vers Aiguilles, Abriès et Ristolas, vous accèderez à un endroit que l’on peut nommer un bout du monde. Le belvédère du Mont Viso, accessible après une marche de 1h30, vous fera profiter d’un point de vue remarquable. Vous serez alors en pleine réserve naturelle de Ristolas – Mont Viso, loin de tout, dans des paysages somptueux.

Si l’on se fie à la définition de ce qu’est une ville en France (> 2000 habitants), alors depuis cet endroit la ville la plus proche se situe à plus de 40km (Guillestre). Le village le plus proche, Ristolas avec ses 70 habitants permanents, est à 11km.

Le Queyras c’est aussi le col d’Izoard (2362m) et sa mythique Casse Déserte au paysage quasi exclusivement minéral:

Des centaines de kilomètres de sentiers de randonnée, des domaines skiables de taille et profil familiaux vous attendent…

Le Queyras a tout pour vous séduire.